PARTAGER

Proposition de résolution du Parlement européen sur les importations de cuir en provenance de Chine
Sophie Montel, Florian Philippot, Dominique Bilde, Gilles Lebreton, Dominique Martin, Marie-Christine Boutonnet, Gerolf Annemans, Edouard Ferrand, Joëlle Mélin, Steeve Briois, Olaf Stuger, Auke Zijlstra, Gianluca Buonanno, Mario Borghezio, Mireille D’Ornano, Bruno Gollnisch, Sylvie Goddyn, Philippe Loiseau

Le Parlement européen,

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que l’association Peta Asie a récemment découvert l’existence d’un commerce de chiens destinés à la production de cuir en Chine;

B.  considérant que l’abattage de chiens est une idée intolérable pour les Européens, car nos sociétés portent une affection particulière à ces animaux; que, par conséquent, aucun consommateur n’achèterait un tel produit s’il savait comment il a été fabriqué;

C.  considérant que les chiens destinés à l’abattage sont attrapés un par un, suspendus par le cou à l’aide de pinces en fer, puis assommés et égorgés (dans certains cas, ils sont encore conscients et tentent de respirer), et enfin dépecés;

D.  considérant que la Chine est l’un des plus grands exportateurs de cuir au monde;

1.  estime que la Commission devrait interdire les importations de cuir en provenance de la Chine jusqu’à ce que les autorités chinoises prennent des mesures empêchant l’utilisation de chiens pour la production de cuir.