PARTAGER

Proposition de résolution du Parlement européen sur la lutte contre le trafic d’ivoire à destination de l’Europe grâce à la chasse aux trophées

Joëlle Mélin, Philippe Loiseau, Louis Aliot, Dominique Bilde, Mylène Troszczynski, Marie-Christine Arnautu, Marie-Christine Boutonnet, Dominique Martin, Jean-Luc Schaffhauser

Le Parlement européen,

–  vu la convention CITES(1),

–  vu l’article 133 de son règlement,

A.  considérant que la chasse aux trophées, qui concerne essentiellement des espèces non menacées ou des animaux sans fonction reproductrice, ne participe pas à l’extinction des espèces;

B.  considérant l’importance d’une collaboration étroite entre les pays d’exportation et d’importation d’ivoire, afin qu’un contrôle draconien de l’offre réduise la demande;

C.  considérant que cette activité développe une économie locale encadrée, luttant ainsi contre les pratiques illégales;

D.  considérant le rôle de la chasse dans le respect de la biodiversité, consacré dans la Constitution namibienne(2);

E.  considérant que les recettes de la chasse aux trophées financent la sauvegarde des espèces menacées ainsi que la protection des réserves du trafic d’ivoire(3);

1.  demande à la Commission de favoriser la création d’observatoires nationaux indépendants, qui veilleraient à une bonne affectation des recettes de la chasse aux trophées;

2.  demande à la Commission de défendre, par un assouplissement de sa législation, la chasse aux trophées en tant qu’outil de contrôle et de lutte contre le braconnage;

3.  charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et aux États membres.

(1) Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées.

(2) Chapitre 11, article 95, paragraphe l.

(3) À titre d’exemple, en Tanzanie, les compagnies de chasse, au nombre de 56, financent 220 véhicules tout-terrain qui effectuent plus de 8 millions de kilomètres par an, dans le cadre de patrouilles antibraconnage.