PARTAGER

Question de Marie-Christine Boutonnet à la Commission européenne.

Le 4 juillet 2017, dans l’hémicycle, M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission, a qualifié de «ridicule» le Parlement. Outre le manque de respect flagrant révélateur du mépris de la Commission vis-à-vis des parlementaires, il est utile de rappeler que, selon l’article 234 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, le Parlement a un contrôle sur la Commission et qu’en aucun cas la Commission ne peut se permettre de juger le Parlement.

La question posée à la Commission est alors la suivante: M. Juncker compte-t-il faire des excuses publiques au Parlement, afin de réparer l’offense faite aux parlementaires?

Soutiens(1).

(1) Cette question est soutenue par d’autres députés que son auteur: Gilles Lebreton (ENF), Dominique Bilde (ENF), Nicolas Bay (ENF), Edouard Ferrand (ENF), Mylène Troszczynski (ENF), Jean-François Jalkh (ENF).