PARTAGER

Question de Dominique Bilde (ENF) et de Marie-Christine Boutonnet (ENF)

Depuis août 2017, Madagascar fait face à une épidémie de peste avec 1 801 cas confirmés jusqu’au 30 octobre 2017.

Bien que, depuis novembre, une baisse du nombre de cas ait été constatée, l’Organisation mondiale de la santé prévoit une poursuite de l’épidémie jusqu’en avril 2018, et maintient un niveau de risque élevé au niveau national et mitigé à l’international.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a émis, le 27 octobre 2017, des recommandations d’ordre général à l’intention des voyageurs européens.

1. Au regard de la proximité géographique de certains territoires français d’Outre-mer, notamment de La Réunion et de Mayotte, avec Madagascar, la Commission européenne ne juge-t-elle pas urgent d’émettre des recommandations spécifiques, notamment en ce qui concerne le contrôle des voyageurs en provenance de Madagascar?

2. La Commission européenne compte-t-elle prendre des mesures temporaires concernant les importations d’organismes vivants, notamment de mammifères, en provenance de Madagascar?

3. La Commission européenne apporte un soutien matériel et financier aux autorités malgaches, notamment par l’intermédiaire du programme indicatif national pour la période 2014-2020 et de son département d’aide humanitaire et de protection civile. La Commission compte-t-elle apporter une aide exceptionnelle aux autorités malgaches pour répondre à cette crise sanitaire?